L'engagement citoyen

a

 

Les citoyens :


Le projet a été conçu pour que le plus de citoyens possible s’engagent à mesurer la qualité de l’air et à partager ces informations. Chacun contribue ainsi à l’amélioration des comportements face à la pollution atmosphérique. 


L’enjeu est de mobiliser la créativité et l’énergie du plus grand nombre. Dès la fin d'année 2021, 2000 capteurs mobiles seront distribués aux habitants du territoire. 

Ces contributeurs vont pouvoir collecter des données sur certaines zones du territoire et les transmettre à la plateforme en complément de celles actuellement disponibles.

 


Les associations lauréates :
 

 

  • 8 vies pour la planète, Air comme Respire :
    L'association 8 Vies pour la planète anime des ateliers ludiques de sensibilisation à l'environnement et à la complexité de la mesure des particules fines.

 

 

  • Institut éco-citoyen pour la connaissance des pollutions (IECP) - AirWalk :
    L’IECP propose des randonnées sur le tracé du GR2013, au cours desquelles des guides amèneront les participants à échanger sur la mesure instrumentale de la qualité de l’air, par la biosurveillance à travers des relevés de diversité lichénique.

     
  • Aria (Allergic Rhinitis and its lmpact on Asthma) Eurobiomed – ARIA-DIAMS :
    Organisation de webinaires et conférences dans lesquelles seront présenté DIAMS et ses retombées.

     
  • Collectif Anti-nuisances (CAN) Environnement – Air Métropole :
    Le projet « CAN Air Métropole » s’articule en principal autour de 3 volets : Diffusion de capteurs et accompagnement des citoyens ; exploitation des données par les citoyens ; cartographie.