Protocoles détaillés

Les protocoles de mesure détaillés ci-dessous permettent de fournir des informations pour guider les utilisateurs dans les différentes façons de mesurer à l’aide du capteur DIAMS. L’objectif est que les mesures soient les plus représentatives possibles des situations d’expositions rencontrées et d’expliquer ce que ces données peuvent apporter.

Certaines observations peuvent être partagées pour servir à l’amélioration des connaissances sur la qualité de l’air (situations particulières en mobilité ou en station fixe…). Par définition, un capteur mobile peut être utilisé en mobilité et donc permettre de réaliser des mesures dans toutes les situations possibles, mais en respectant toutes les conditions d’utilisation du capteur DIAMS. Le capteur est un prototype mis à disposition pour le projet DIAMS qui permet la mesure de trois fractions de particules fines : PM10 (inférieures à 10 µm), PM2.5 (inférieures à 2.5 µm) et PM1 (inférieures à 1 µm).

Pour quoi peut-on utiliser le capteur DIAMS ?

Deux façons d’utiliser le capteur DIAMS sont possibles :

  • Simple visualisation des données de mesure : pas d'enregistrement des données, pas de partage pour l'amélioration des connaissances,
  • Mise en place d'une observation d'une catégorie bien définie : enregistrement et partage des données pour une améliorations des connaissances sur les différentes situations rencontrées.
     

Faire une observation

Lorsque l'on fait une observation, trois catégories de mode d'utilisation du capteur DIAMS peuvent être choisies :

  1. "En mobilité" : pour suivre les niveaux de particules au cours de ses déplacements

    Ce mode permet la mesure de particules fines dans des situations pour lesquelles il est difficile d'utiliser des appareils de mesure de référence : à pied, à vélo, dans sa voiture, dans le bus... Cela permet d'identifier des zones ou des périodes plus polluées et d'adapter son itinéraire ou son mode de déplacement.
     
  2. "En fixe à l'intérieur" : pour évaluer les niveaux d'exposition dans des environnements intérieurs clos

    Ce mode permet de suivre les niveaux de pollution en particules en fonction de la pièce choisie et des activités intérieures(cuisine, bricolage, chauffage à combustion, aspirateur, ouverture de fenêtre...). Il permet d'identifier des situations ou des activités plus polluantes et de changer ses comportements pour réduire son exposition aux particules.
     
  3. "En fixe à l'extérieur" : pour évaluer les concentrations en particules dans l'air extérieur

    Ce mode permet de suivre les concentrations extérieures au cours du temps et d'identifier les périodes les plus polluées pour adapter ses activités ou identifier une source locale de pollution aux particules.
     

Pour chaque mode d'utilisation, il est nécessaire de choisir parmi 8 situations différentes pré-identifiées :

En mobilité Fixe air extérieur Fixe air intérieur
Marche, course à pied Balcon, terrasse Maison
Vélo, trottinette Jardin privatif Bureau
Voiture, camion Lieu public Enseignement (lieu d')
Moto, scooter Brûlage de déchets Lieu public
Bus, tramway, train Chantier Ménage (activité de)
Métro Cheminée (industries, maisons) Cuisine (activité de)
Bateau Fumée de cigarette Fumée (cigarette, encens...)
Autre situation Autre situation Autre situation

 

Définition de la pollution atmosphérique (loi sur l'air) :

"L'introduction par l'Homme directement ou indirectement, dans l'atmosphère et les espaces clos, de substances ayant des conséquences préjudiciables de nature à mettre en danger la santé humaine, à nuire aux ressources biologiques et aux écosystèmes, à influer sur les changements climatiques, à détériorer les biens matériels, à provoquer des nuisances olfactives."

Les observations en mobilité

Les mesures en mobilité permettent d'évaluer ponctuellement des concentrations en particules fines au cours du temps et de l'espace, quels que soient les modes de déplacement utilisés. Ils ne sont représentatifs que du lieu à l'instant « t ».

Les observations en fixe extérieur

Les mesures fixes en air extérieur permettent une mesure en un point donnée sur une période d'une durée variable en fonction de l'utilisateur. Elles sont représentatives de l'emplacement sur la période de mesure. Plus la période de mesure est longue, plus elle est représentative du point de mesure.

Les descriptions de l'environnement du point de mesure sont importantes : objectifs, contexte, topographie, orientation, photos...

Les observations en fixe intérieur

Les mesures fixes en air intérieur sont représentatives de la pièce où est situé le capteur sur la période de mesure. Elles sont en fonction des niveaux de pollution de fond (influencées par l'air extérieur mais également des activités des occupants (cuisine, ménage, bricolage, présence...)